• - Une Australienne lassée de nettoyer la caisse du chat de ses enfants a inventé un subterfuge pour amener les félins domestiques à utiliser les toilettes de la famille.

    Jo Lapidge, une habitante de Sydney, a raconté mercredi à l'AFP qu'elle en avait eu l'idée en regardant un film, "Meet the Fockers" ("Mon beau-père, mes parents et moi"), où un chat utilise des latrines. En trois mois, son chat birman, Doogal, était dressé et la mère de famille est persuadée qu'il ne faudrait pas plus de huit semaines pour amener sur le trône la plupart des animaux. Son invention, baptisée "Litter-Kwitter" consiste en trois plateaux de plastique qui peuvent être installés dans la cuvette de toilettes. Pour la première étape, le chat utilise un des plateaux comme une caisse de litière ordinaire. Puis il passe aux deux autres qui possèdent un trou de largeur croissante par où faire ses besoins. Ensuite, on supprime les plateaux et le chat apprend à se percher directement sur le bord des toilettes. Mme Lapidge n'avait pas l'intention au départ de monnayer sa trouvaille. Mais après avoir reçu plus de 2.000 demandes de renseignements, son invention devrait être mise en vente dans environ deux mois au prix de 80 à 150 dollars (62 à 116 USD).

    Pour que la chose soit parfaite il reste à apprendre aux chats à tirer la chasse.

    (postée par Mélanie)


    1 commentaire
  • jpgLes responsables d'un cimetière de la banlieue de Santiago ont décidé qu'avant la fin du mois les prochains cercueils à enterrer seront équipés d'une sonnette d'alarme! Afin d'éviter d'enterrer des corps... qui seraient encore vivants!

    "C'est un système inédit", a affirmé l'administrateur adjoint du cimetière Chemin à Canaan, Humberto Becerra. "L'idée a surgi en parlant avec des gens qui travaillent depuis longtemps dans ce secteur, dans d'autres cimetières et entreprises de pompes funèbres", a-t-il ajouté, évoquant des cas de cercueils dont l'intérieur présentait des traces de coups. Le système de la sonnette, qui se trouve à portée de la main d'un "mort vivant", permettra donc à une personne enterrée "par erreur" de se faire connaître, a expliqué M. Becerra.

    Une bonne invention pour toutes les prochaines victimes de la vie !

    (postée par Mélanie)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique